Suivez le guide !

Suivez le guide !

                          

Explorez Les cimetières dormants (complet) 

vendredi 3 novembre, 14h30-16h30

Par Pierre Ageron 

'Bien cachés au cœur de la ville, ils semblent dormir. Les cimetières anciens de Caen, dans leur état d'abandon entretenu, offrent des promenades romantiques et ressuscitent une multitude d'histoires du passé. On peut même y entendre les occupants des lieux nous parler et nous rappeler que nous sommes tous mortels...  À découvrir ou redécouvrir : le cimetière Saint-Pierre, le cimetière protestant, le cimetière des Quatre-Nations

 

 

Visite pédagogique du port de Ouistreham (complet) 

samedi 4 novembre, 14h30-16h00

Par Sophie Grison 

Visite pédagogique du port de Ouistreham. Accompagné de supports pédagogiques, l’office de tourisme propose une rencontre avec le monde maritime. Les enfants découvriront les différentes fonctions du port ; port de pêche, de plaisance, et port de voyageur. Les participants pourront également découvrir le phare. (visite adaptée aux 7-12 ans, les enfants restent sous la surveillance de leurs parents) 

 

Le monastère de l'Annonciade à Grentheville 

vendredi 10 novembre, 14h30-16h30

Par Florent Dufour 

L’Ordre de la Vierge Marie ou Annonciade est un ordre monastique fondé au début du XVIe siècle. Après 40 années passées au monastère de Brucourt dans le Pays d’Auge, les soeurs annonciades ont choisi de s'installer en 2015 aux portes de Caen. La communauté de Grentheville, composée d'annonciades contemplatives et apostoliques, dispose d'espaces de vie, d'une chapelle ouverte à tous et d’une hôtellerie de 25 chambres. 
 

Le plan de Rome 

mardi 14 novembre et mardi 12 décembre, à 14h00 et 15h15

Davantage d'informations ici.

 

Le faubourg Saint-Julien (complet)

samedi 18 novembre , 14h30 -16h30

Par Pierre Bonard 

De laporte vilaine à la nouvelle église Saint-Julien. Ancienne vallée, le Faubourg St Julien, était la voie d'accès à la ville depuis le chemin de Courseulles.On entrait par la porte Vilaine (autrement dit "des champs"). La tour Puchot qui la dominait a toujours fière allure. Auberges,jardins et maisonnettes en faisaient un quartier très vivant, un peu comme aujourd'hui. L'église St Julien des Fossés dont seule subsiste la porte d'entrée a été reconstruite un peu plus haut par l'architecte Henry Bernard.

 

Arpentez le Nice-Caennais (complet)

samedi 25 novembre, 14h30-16h30

Par Catherine Pollin

Quartier de villégiature, le Nice Caennais, est construit sur d'anciennes pépinières.Propre à séduire une population bourgeoise, plus attirée par une qualité de vie saine, loin du centre ville, ce quartier regroupe quelques belles villas construites à l'époque et dans l'esprit de l'architecture balnéaire. La piste cyclable - "voie Napoléon 1er",  nous entraîne sur les traces du chemin de fer, ex accès ferroviaire vers la côte de Nacre.Laissez vous conter son histoire.
 

La pointe presqu'île (complet)

jeudi 30 novembre , 14h30 -16h30

Par Patricia Lengyel

Ancien site industriel, la presqu'île se métamorphose : architectures novatrices, jardins paysagers, logements, font de ce quartier le nouveau lien entre Caen et la mer. 

 

 Ouistreham côté bourg (visite reportée au jeudi 7/12) 

vendredi 1er décembre , 14h30-16h30 

Par HélènaThybert 

Ouistreham, baronnie dépendant des religieuses bénédictines caennaises depuis le XIe s. est dotée d’une église, Saint Samson et d’une Grange aux dîmes d’une remarquable qualité qui résulte de ce patronage.

 

Les chiffres dans la ville de Caen : formes et usages 

vendredi 16 décembre, 14h30-16h30

Par Pierre Ageron

Les chiffres dans la ville. Une promenade inhabituelle : nous partirons, nez en l'air,  à la recherche des chiffres dans la ville de Caen. Nous découvrirons des chiffres arabes, des chiffres romains, des chiffres de charpentier... L'occasion de réfléchir sur le principe, la forme, l'histoire, l'usage social ou artistique de différents systèmes de chiffres. 

 

Le pré aux ébats et Notre-Dame de la Gloriette 

samedi 13 janvier, 14h30-16h30

Par Hélèna Thybert 

A partir du XVIIe siècle le « Pré aux ébats » , aujourd’hui Place de la République, fut le théâtre d’une transformation radicale accueillant des somptueux hôtels particuliers et des pieuses communautés, les Eudistes et Jésuites.