Port de plaisance et son canal

Le port de Caen

Au Moyen Âge, le port de Caen était implanté au pied des murailles du Bourg Leroy, juste avant le pont Saint-Pierre. On en trouve mention dès le début du XIe s.
Le trafic fluvial fut un important axe de développement économique pour la ville. Les Caennais n'hésitèrent pas à aménager les courbures des rivières ou bien à creuser des canaux pour faciliter les communications par voies d'eau.

Des quais de débarquement étaient situés en aval du pont Saint-Pierre, entre l'église paroissiale et la tour Leroy. Il y avait aussi une pêcherie, installée sur la Petite Orne. Au fil des siècles, avec l'expansion de la ville, le port n'a fait que se déplacer en direction de la mer. Il est passé du pont Saint-Pierre à la tour Leroy, puis au bassin Saint-Pierre et enfin au bassin de Calix.

Le port de Caen-Ouistreham est le 10ème port français grâce à un trafic annuel proche de 4 millions de tonnes et un million de passagers.

Le bassin Saint-Pierre, en centre ville de Caen, dispose de 160 anneaux pour des bateaux de plaisance.

 

Le canal de Caen à la mer

 

Bien qu’éloignée de la mer d’une quinzaine de kilomètres environ, Caen n’en reste pas moins une agglomération maritime.

Dès le Moyen Âge, Caen est un port d’estuaire. À l’époque, l’Orne était navigable depuis les côtes de la Manche jusqu’à son confluent avec l’Odon. L’envasement du fleuve, mais surtout les contraintes du trafic fluvial contemporain, ont conduit au creusement d’un canal entre Caen et Ouistreham et à son inauguration en 1857.